Le marketing de contenu est passé d’effet de mode à réelle nécessité pour les marques et les entreprises qui communiquent. Ce type de marketing a prouvé avec le temps qu’il donnait un retour sur investissement. Il compte désormais une panoplie de canaux et d’outils analytiques qui permettent de mettre en place des stratégies et des formats sur mesure efficaces. Comme toutes les disciplines du marketing, celle-ci évolue au gré des tendances, certaines de fond, d’autres un peu plus effet de mode. Voici les grandes tendances du marketing de contenu en 2021 à garder dans le coin de la tête pour l’année à venir.

1 – Toujours plus personnalisé

On connaît le refrain, mais il ne fait pas de mal de le rappeler : le marketing grand public et les contenus génériques ont passé depuis longtemps leur heure de gloire. Priorité à l’expérience, aux contenus qui touchent au plus près les questions individuelles et la singularité de chacun. Les études continuent de pleuvoir pour prouver ce point. La dernière d’Evergage en 2019 cite que 70% des spécialistes du marketing considèrent que la personnalisation à un impact «puissant». 85% d’entre eux admettent que leurs clients et prospects attendent une expérience marketing personnalisée. Personnaliser son contenu c’est offrir de meilleures expériences client. C’est accroître la fidélité et générer un impact / retour sur investissement mesurable. 

2 – Pleins feux sur le contenu vidéo en 2021

Ce n’est pas nouveau non plus, la vidéo, notamment sur les médias sociaux, figure parmi les champions de l’engagement. 65% des internautes visitent le site web d’un produit après l’avoir vu en vidéo peut-on lire ici. D’ici 2022, la vidéo devrait représenter 82% du trafic internet. De l’utilité au divertissement, les options de contenu vidéo engageant sont immenses. Il suffit que l’on soit créatif et curieux de ce qui fait mouche auprès de la cible voulue. La vidéo est le type de contenu le plus consulté dans le cadre de la recherche d’information sur des produits ou des services. On voit par ailleurs de plus en plus d’interactivité apparaître avec des contenus interactifs comme des sondages durant le visionnage ou les commentaires d’utilisateurs. 

3 – Marketing de contenu en 2021 : Vive le podcast

3 millions de Français écoutent des podcasts tous les jours. Le format prend de plus en plus d’ampleur. Avec 800 000 podcasts pour 62 millions d’auditeurs dans le monde par semaine, les investissements publicitaires dans les podcasts pourraient, d’après l’Interactive Advertising Bureau (IAB) dépasser les 1 milliard de dollars en 2021. Ce format répond à un besoin toujours présent d’optimisation du temps. On réduit les temps de connexion et on revient à ce qui est important. Avoir “un moment rien qu’à soi” comme on peut le lire dans un rapport de l’IFOP. Un format qui permet de traiter les sujets en profondeur et qui peut se consommer de n’importe où, n’importe quand, voilà une recette gagnante.

4 – Optimisation du contenu pour la recherche vocale 

D’après Perficient, 55% d’internautes utilisent la recherche vocale pour poser des questions sur un smartphone. Il est estimé qu’en 2020, plus de 50% des Français ont essayé la fonctionnalité sur leur téléphone, dans leur voiture ou via une enceinte vocale comme google home. Alors au-delà des enjeux d’écriture pour le web, les contenus doivent maintenant être optimisés pour la recherche vocale. D’une recherche tapée par mots clés, on doit aussi envisager des formats de recherche sous forme de question formulée à l’oral. Il s’agit de penser à la manière de formuler une recherche à l’oral, plutôt qu’à l’écrit. Les usages actuels observés sur la recherche vocale montrent par exemple que les utilisateurs formulent des questions complètes.

5 – Réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée (AR) sur le devant de la scène

Cinquième grande thématique du marketing de contenu en 2021 : AR et VR. Le boom annoncé en 2020 sera probablement repoussé à 2021, en raison de la crise économique et sanitaire dont personne n’ignore l’existence. Si actuellement le segment de la réalité virtuelle génère la plus grosse part du chiffre d’affaires du secteur AR/VR, d’ici 5 ans le segment de la réalité augmentée devrait devenir le premier contributeur grâce à sa progression attendue de 164,9% par an. Les dépenses des entreprises dans ce marché devraient passer de  50% à 68,8% en 2023. Les premiers postes de dépenses des entreprises en matière de VR-AR sont ceux de la formation et de la maintenance industrielle. Les casques VR qui se vendaient jusqu’alors timidement devraient progressivement trouver leur place dans les foyers. D’ici là les filtre Snapchat et Instagram ont toujours leur succès auprès du grand public.

Pour aller plus loin, consulter comment les résultats enrichis peuvent servir une stratégie de contenu